ZBO — Zero Based Organization : transformations dans un monde complexe

Transformer au bon rythme les organisations dans un monde volatil, incertain, complexe et ambigu.

Une tribune écrite par Nicolas Néret et Olivier Tirmarche

Catégorie
#excellence opérationnelle
#organisation
#ZBO
Secteur

Transformation

Auteur

Nicolas Néret, Olivier Tirmarche, Elisa Pahlawan, Emmanuelle Blondeau

Date de publication

12 avril 2022

Temps de lecture

3 mins 28 secs

Partager l’article

Nombreuses sont les transformations initiées ou subies par les entreprises pour répondre aux enjeux liés à la concurrence, à la digitalisation et aux évolutions réglementaires, sociétales ou environnementales et aux crises de plus en plus fréquentes.

Face à cette nécessité de se réinventer et de s’adapter, quelles sont les solutions pour les organisations pour se transformer au bon rythme ?

Secteur

Transformation

Auteur

Nicolas Néret, Olivier Tirmarche, Elisa Pahlawan, Emmanuelle Blondeau

Date de publication

12 avril 2022

Temps de lecture

3 mins 28 secs

Partager l’article
Sommaire de l’article

Le besoin de se réinventer confronté à la complexité et au manque d’agilité des organisations

« Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu’on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça. », explique la Reine Rouge à Alice dans l’ouvrage Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Cette métaphore souvent employée lorsqu’on invoque le nécessaire principe de transformation nous rappelle deux fondamentaux : s’adapter, changer est indispensable ; et la profondeur et la rapidité avec laquelle on le fait sont clés.

Nous sommes ici loin d’une formule incantatoire : les transformations s’accélèrent et occupent au quotidien les projets des organisations. Mais malgré tous ces efforts et investissements, de nombreuses directions estiment que leur organisation n’est pas adaptée pour assurer leur développement, voire leur survie, et que les changements nécessaires ne vont pas assez vite.

Démarche « Zero-Based Organization » (n.f.) : fait de repartir de zéro, reconnaître ses forces et faiblesses pour reconstruire une organisation et un plan de manière solide et adaptée.

Zero-Based Organization, une démarche dynamisante de transformation pour renverser la table

Il existe une méthode qui permet aux organisations de faire mieux plutôt que d’en faire plus, d’aller plus vite sans devoir courir toujours plus vite. Concrètement, la démarche ZBO, Organisation Base Zéro, ou Zero-Based Organization en anglais, permet de se focaliser sur les enjeux stratégiques, de supprimer les redondances ainsi que ce qui n’est plus essentiel, ou encore d’améliorer les interfaces entre les équipes. Plus qu’une simple prise de recul, il s’agit d’accepter de repartir de zéro, de reconnaitre ses forces et faiblesses pour reconstruire une organisation et un plan solides et adaptés. Elle implique également de pouvoir parler sans tabou de façon transverse en interne, en associant aussi un panel de clients et partenaires clés, pour casser les silos tout en s’extrayant du carcan de la politique interne.

Elle a aussi pour avantage de pouvoir être déployée dans de grandes entreprises comme dans des structures à taille humaine

La démarche Zero Based Organization repose sur quatre objectifs phares : la priorisation des missions pour répondre aux orientations stratégiques, l’affectation des ressources et talents aux bons endroits, l’émergence de nouveaux modes de travail, et l’intensification de la digitalisation et l’automatisation des processus, le tout permettant à l’entreprise de se recentrer sur l’essentiel et de gagner en agilité et en efficacité.

Elle a aussi pour avantage de pouvoir être déployée dans de grandes entreprises comme dans des structures à taille humaine, quels que soient le secteur d’activités et le périmètre visé, de façon systémique ou par étape. On peut par exemple mener une démarche ZBO à l’échelle de toutes les fonctions opérationnelles d’une usine ou bien d’une filière donnée au sein d’un grand groupe.

La clé du succès réside dans l’adhésion et l’engagement de la direction, comme du management intermédiaire et des collaborateurs. Pour effectuer le recensement, l’analyse et la priorisation des missions, il est en effet nécessaire d’impliquer des personnes ayant à la fois une bonne connaissance opérationnelle des activités, et la capacité à prendre du recul pour distinguer l’indispensable du superflu.


Nicolas Néret

Associé chez Bartle, expert en Excellence opérationnelle
LinkedIn

Ces articles
Peuvent vous
intéresser

UNE QUESTION,
Un projet

Nous nous tenons à votre disposition !