La Supply Chain plombée par la guerre en Ukraine

Le monde du fret est en pleine tempête et ça ne fait que commencer. Inflation, guerre en Ukraine, reprise du COVID en Chine : la Supply Chain se trouve dans un contexte inédit.

Julien Dutreuil, associé Bartle, décrypte pour nous une situation critique pour tous les acteurs de la Supply Chain.

Catégorie
#covid
#fret
#supply chain
#ukraine
Secteur

Supply Chain

Auteur

Julien Dutreuil

Date de publication

17 mars 2022

Temps de lecture

2 mins 30 secs

Partager l’article
supply chain

La seconde moitié de 2021 a été marquée par de profondes perturbations sur les flux grand import, poussant même certains à craindre pour Noël

Ces perturbations s’expliquaient par une saturation des capacités de production asiatiques, en lien avec le rattrapage de la demande post-Covid dans les pays occidentaux ainsi que la consommation interne chinoise, combinées aux confinements sporadiques mais stricts dans les ports Chinois liés à la découverte de quelques cas de Covid.

Secteur

Supply Chain

Auteur

Julien Dutreuil

Date de publication

17 mars 2022

Temps de lecture

2 mins 30 secs

Partager l’article
Sommaire de l’article

La situation en Ukraine

Ce contexte particulier a totalement engorgé le transport maritime entraînant dans le transport maritime une explosion des délais de livraison moyens de 50 à 70 jours tout en multipliant les coûts par 5. Selon les spécialistes, cette saturation devait se résorber progressivement en 6 mois environ, pour un retour au nominal prévu à l’été 2022.

Aujourd’hui, la guerre en Ukraine modifie une nouvelle fois les équilibres des flux internationaux, avec en premier lieu, la fermeture des routes logistiques telles que la liaison par rail entre la Chine et l’Europe adossée à la ligne ferroviaire transsibérienne (22 jours de délais de livraison et impact en CO2 réduit), ainsi que par l’augmentation du cours du pétrole avec un impact généralisé sur toutes les activités logistiques (internationales, continentales comme nationales).

Ces évolutions risquent, une fois de plus, de modifier les équilibres de flux internationaux et les besoins en transport internationaux

Le retour des restrictions en Chine

En parallèle, l’épidémie de Covid accélère sérieusement en Chine, avec non plus des confinements sporadiques dans les ports, mais des confinements généralisés dans les différentes grandes villes et centres de production de l’usine du monde, laissant présager des retards en cascade qui mettront de longs mois à se résorber. Bref, le transport maritime n’est pas prêt de retrouver sa stabilité et sa régularité des 30 dernières années.

La dépendance à l’Asie au cœur des débats

Cette saturation asiatique est d’autant plus étrange que, face aux rebonds du Covid et à l’instabilité géopolitique liée à la guerre en Ukraine, les nouvelles questions des grandes enseignes portent sur la pérennité des approvisionnements asiatiques, et plus spécifiquement, sur la réduction de la dépendance à la Chine. Ces évolutions risquent, une fois de plus, de modifier les équilibres de flux internationaux et les besoins en transport internationaux, mais cette fois-ci, on l’espère, au bénéfice d’une relocalisation progressive de la production en zone Europe et proche Europe…

Retrouvez nos expertises en Supply Chain


Julien Dutreuil

Directeur Associé chez Bartle
LinkedIn

Ces articles
Peuvent vous
intéresser

UNE QUESTION,
Un projet

Nous nous tenons à votre disposition !