Lutte contre le sexisme ordinaire : les enseignements du baromètre mené chez Bartle

Bartle s’est engagé début 2022 contre le sexisme ordinaire auprès de l’AFMD en rejoignant l’initiative #StOpE. La première action structurante initiée par le cabinet a été de lancer un baromètre en interne sur le sexisme ordinaire en entreprise. Ce premier baromètre, qui a connu une forte mobilisation avec plus de 78% de répondants, nous permet de tirer des enseignements et d’identifier des premières actions à engager.

Auteur

Bartle

Date de publication

28 juillet 2022

Temps de lecture

4 mins

Partager l’article
Lutte contre le sexisme ordinaire

Il est important de préciser que ce baromètre ne prenait pas seulement en compte le cadre de Bartle, mais avait pour but de mesurer les propos et comportements de sexisme ordinaire au cours des différentes expériences des répondants (précédents emplois, mission chez le client…). Ce choix a été fait pour permettre à l’ensemble des collaborateurs de s’exprimer, y compris les plus récemment arrivés.

Sommaire de l’article

Le sexisme ordinaire : des attitudes souvent ancrées dans nos comportements

Le sexisme ordinaire est « l’ensemble des attitudes, propos et comportements fondés sur des stéréotypes de sexe, qui sont directement ou indirectement dirigés contre une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe et qui, bien qu’en apparence anodins, ont pour objet ou pour effet, de façon consciente ou inconsciente, de les délégitimer et de les inférioriser, de façon insidieuse voire bienveillante, et d’entraîner une altération de leur santé physique ou mentale ».

Ces comportements se manifestent par exemple au travers de blagues, de remarques sur la maternité ou la paternité, des stéréotypes ou encore des compliments ou des pratiques d’exclusions.

Un baromètre qui vise à sensibiliser nos collaborateurs au-delà de leur vie professionnelle chez Bartle

Le sexisme ordinaire, parce qu’il peut faire partie de notre quotidien, est difficile à déceler et à mesurer. Il était donc primordial pour nous de lancer cet état des lieux à travers des questions et des exemples concrets, première brique de sensibilisation pour nos collaborateurs sur leurs propres comportements et aux propos qu’ils pouvaient entendre chez nos clients ou au sein du cabinet. Ce baromètre s’articulait autour de 4 grands axes :

  • Les manifestations du sexisme dans notre exercice professionnel (passé, présent, dans le cadre de nos missions) ;
  • Les manifestations du sexisme dans la façon de s’adresser aux femmes ;
  • Les manifestations du sexisme : les freins à la carrière ;
  • Les conséquences du sexisme sur les salariés et les actions à entreprendre.

A l’issue de notre questionnaire, nous demandions à nos collaborateurs leurs avis sur les prochaines actions à mettre œuvre dans notre entreprise.

Des retours en majorité positifs et 3 enseignements forts

Concernant les manifestations du sexisme dans l’exercice professionnel, les retours des collaborateurs sont globalement positifs et peu d’entre eux ont fait face à des attitudes discriminatoires au cours de leur carrière.

Nos principaux enseignements et pistes pour nos futures actions concernent principalement les manifestations du sexisme dans la manière de s’adresser aux femmes, et les freins que cela peut représenter dans les carrières :

  • Une grande majorité des répondants se sont retrouvés confrontés, ou ont été témoins, de compliments déplacés sur le physique et/ou la tenue vestimentaire. Pour y faire face et même devancer les comportements sexistes, 4 femmes sur 5 ont déjà eu recours à des conduites d’évitement, majoritairement sur la tenue vestimentaire.
  • Les considérations négatives liées à la maternité étant encore perçues comme un frein à la carrière des femmes, cela nous conforte dans la poursuite des chantiers parentalité déjà initiés chez Bartle.
  • La majorité des manifestations du sexisme ordinaire vécue par les répondants concernent des interpellations familières et des blagues alors qu’elles ne sont pas perçues comme telles par leurs auteurs. Il est donc important que les collaborateurs puissent repenser leurs propres comportements mais aussi leur réaction face aux propos qu’ils peuvent entendre dans leur quotidien.

Plus de 80% des collaborateurs souhaitent poursuivre leur sensibilisation au sexisme ordinaire

Afin de répondre à cet enjeu, des sessions de sensibilisation seront organisées pour l’ensemble des collaborateurs et lors de l’accueil des nouveaux arrivants dans l’entreprise. Ces sessions auront pour but de donner des pistes à chaque collaborateur sur les meilleurs comportements à adopter face à une situation de sexisme ordinaire.

Ce baromètre est une action que nous souhaitons pérenniser dans le temps, permettant de mesurer l’évolution et d’identifier des signaux faibles pour adapter nos actions et le contenu des sensibilisations.

Ces articles
Peuvent vous
intéresser

UNE QUESTION,
Un projet

Nous nous tenons à votre disposition !