Cercle des gestionnaires d’infrastructure, composer avec les parties prenantes

Nous sommes heureux de poursuivre avec vous le partage du résultat des réflexions du Cercle des Gestionnaires d’Infrastructure, que Bartle anime depuis 3 ans.

Ces échanges, en partenariat avec SNCF Réseau, font intervenir les responsables des infrastructures des grands GI français !

Catégorie
#cercle
#gestionnaires d'infrastructure
#transport
Secteur

Transport

Auteur

Cyrielle Petit

Date de publication

29 novembre 2021

Temps de lecture

3 mins 15 secs

Partager l’article

Merci à tous les membres et acteurs du cercle pour la richesse de ces enseignements: Michel EtchegarayRTE Réseau de Transport d’ElectricitéRATPgroupSUEZGRTgazMinistère de la Transition écologiqueGroupe ADP, CdG Express

Retrouvez aujourd’hui les échanges de notre 3ème session sur le thème suivant: « Comment composer avec toutes les parties prenantes ? »

https://lnkd.in/eAdaRDS

Secteur

Transport

Auteur

Cyrielle Petit

Date de publication

29 novembre 2021

Temps de lecture

3 mins 15 secs

Partager l’article
Sommaire de l’article

OBJECTIFS ET CADRE DU CERCLE

Le Cercle des Gestionnaires d’Infrastructure s’est tenu pour la troisième fois.

Le thème choisi pour cette édition répondait à la préoccupation suivante : « Comment composer avec toutes les parties prenantes ? »

Associer la diversité des parties prenantes tout en favorisant leur alignement avec les objectifs de l’entreprise est un enjeu majeur des gestionnaires d’infrastructure. Si le développement de multiples canaux de communication ces dernières années a complexifié cette tâche, ces canaux représentent aussi, pour les GI, l’opportunité de se positionner en ensemblier des grands projets d’infrastructure.

Pour cette troisième édition, nous avons organisé une matinée d’échange, après avoir interrogé individuellement chacun des acteurs. Une présentation des parties prenantes des gestionnaires d’infrastructure, leurs pratiques pour composer avec elles, ainsi que les conclusions de la matinée de partage sont exposées dans ce livret.

Plusieurs tendances et ambitions émanent du témoignage des Gestionnaires d’Infrastructures au regard de la montée en puissance de leurs parties prenantes :

  • Un accompagnement des collaborateurs est nécessaire pour leur expliquer les transformations de l’entreprise et du marché, ainsi que les arbitrages réalisés, qui peuvent parfois leur sembler contre-intuitifs ;
  • La communication vis-à-vis des tutelles et des régulateurs doit être maîtrisée et doit permettre d’éclairer les enjeux de l’infrastructure. Le GI doit considérer avoir toute la légitimité pour instruire, a minima sous l’angle technique, les différents horizons de temps : court, moyen et long ;
  • Le client est multiple et sa relation au GI dépend du type d’infrastructure considéré : financeur, collectivité, exploitant, expéditeur, industriel, usager… Bien que certains d’entre eux jugent difficile de se projeter, le travail avec les clients doit être visualisé sur chaque horizon de temps pour se prémunir des activités en déficit chronique ;
  • Les collaborations entre pairs s’effectuent essentiellement à court terme. La planification conjointe à long terme est rendue inopérante par une certaine méconnaissance des interlocuteurs relais et une forte complexité organisationnelle ;
  • Les enjeux des actionnaires s’opposent à ceux des régulateurs. Les premiers attendent une rentabilité de leurs investissements alors que les seconds souhaitent donner accès au service au plus grand nombre, grâce, notamment, à un faible coût ;
  • Les corporations tendent à jouer un rôle de plus en plus important dans la relation aux GI. De même, les intercommunalités ( EPCI ) montent en puissance, allant jusqu’à remettre en question des projets déclarés d’utilité publique, et déjà en cours de réalisation.

Ainsi, si chaque partie prenante a en théorie un rôle clairement délimité, celui-ci évolue dans la pratique au gré des stratégies, mouvantes, des acteurs et de leurs intérêts spécifiques. Charge au GI d’ajuster en permanence son action pour faire avancer ses projets : en qualifiant les informations à partager, en les communiquant de manière efficiente et en choisissant le bon niveau d’engagement.

Les membres du Cercle ont partagé leurs impressions sur leurs parties prenantes et ont quantifié le poids qu’elles exercent sur la conduite de leurs activités. Plus d’info par ici.

Ces articles
Peuvent vous
intéresser

#décarbonation
#mobilité
#transition écologique
#Ville de demain
Evénement – Mobilités et décarbonation
21 février 2022 Temps de lecture : 0 mins 47 secs
Nos événements RSE, Mobilité
#distribution
#grand consommation
#retail
NRF 2022 : 3 insights pour anticiper les mouvements de fond chez les Retailers
15 février 2022 Temps de lecture : 3 mins 11 secs
Nos événements Retail

UNE QUESTION,
Un projet

Nous nous tenons à votre disposition !