Le “zoom expert” de Bartle sur la NRF Retail’s Big Show 2016

NRF Retail’s Big Show 2016 de New-York : un rendez-vous immense, le plus gros salon du retail mondial. Il a réuni cette année – du 17 au 19 janvier – 34 000 participants,
580 exposants, 21 000 m² d’exposition et 95 pays.

 

Bartle y était, bien entendu, et vous propose de revenir sur les principaux enseignements du salon : tendances de demain, technologies incontournables et initiatives prometteuses.

 

Tendances d’aujourd’hui et de demain

Un mot clé à retenir du salon : la notion d’expérience. Avec un e-commerce stabilisé autour de 10% des ventes de détail, le magasin revient plus que jamais au cœur des stratégies de distribution. Une évolution incontournable : on ne vend plus un produit, on vend une expérience, un service, on raconte une histoire…

 

La référence à l’omnicanalité semble moins évidente qu’en 2015, comme si on cherchait à oublier la notion même de canal de vente au profit d’une expérience homogène et sans couture pour le consommateur (le mot “seamless” est omniprésent dans les conférences de la NRF).

 

La conférence du Retail Design Institute a très bien décliné les composantes psycho-sociales de cette notion d’expérience :

  • Une expérience enrichie: elle est porteuse de sens, de “meanings”, elle implique le consommateur bien au-delà de l’acte d’achat, en lui donnant une vraie raison de se déplacer en magasin (Muji, Tom shoes).
  • Une expérience personnelle: elle est créatrice de lien direct avec l’acheteur, en “one to one”, “désanonymisée”, valorisante (Stance, Ralph Lauren, Ray Ban).
  • Une expérience sociale: elle brise les frontières du B2C, insérant les média sociaux à la fois en amont, ce qui est une vraie rupture d’usage, mais également dans les parcours, les échanges entre consommateurs et les feedbacks en temps réel.
  • Une expérience sensorielle: elle stimule les cinq sens pour créer des émotions, et augmenter l’immersion du consommateur dans l’univers produit (Galleria Melissa, Lowe’s).
  • Une expérience disruptive: elle est nouvelle, surprenante, bouleversante, “waou” (Public Factory, Kith).

 

Cette cible expérientielle, insérée dans un parcours physique et digital homogène, suppose la mise en œuvre coordonnée d’un grand nombre d’initiatives technologiques, qui bouleversent l’organisation des magasins. Que nous dit la NRF sur l’état d’avancement de ces technologies et leur degré de maturité ?

Partagez l'article !

Bartle- 2019

Tous droits réservés

Restez informé

Oui, ça m'intéresse !

Vérifiez vos mails

Vous pourriez avoir reçu

quelque chose